Notre démarche, nos projets

S'il fallait résumer notre démarche par quelques formules empruntées à des grandes figures :
Nous n'héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants.
Un autre monde est possible mais il est dans celui-ci.
Penser globalement, agir localement.

En 3 mots : écologie et solidarité appliquées.

Nos deux coopératives, Ferme d'Escoums et Escoums Solaire, sont nées de la longue maturation, de 2010 à 2014, du projet de construction de bâtiments d'élevage pour la ferme d'Escoums, aujourd'hui en élevage bio avec mention Nature et Progrès. Le paysan-éleveur de la ferme, Guillaume Husson, a progressivement évolué d'un projet individuel vers une démarche collective et coopérative avec des ambitions beaucoup plus larges.

En 2015, notre premier chantier consiste à construire 2 bâtiments d'élevage et de stockage avec photovoltaïque en toitures, financé notamment par nos participations au capital des coopératives et nos prêts sous forme de comptes courants d'associés.
Pour des raisons règlementaires, il n'était pas possible de faire avec une seule entité. Chaque SCIC gérera 1 bâtiment avec son installation photovoltaïque en toiture.

Ces bâtiments seront mis à disposition de la ferme et du paysan-éleveur, aujourd'hui Guillaume Husson, plus tard son successeur.
L'électricité photovoltaïque produite sera vendue à EDF AOA dans le cadre d'un contrat de 20 ans, garanti par l'Obligation d'Achat que nous avons obtenu via un appel d'offres ministériel. Cette vente constituera une part importante du chiffres d'affaire, au côté du montant des locations de la ferme et des maisons d'habitation occupées.

Une pierre, trois coups :
- assurer la pérennité de la ferme d'Escoums, dernière ferme du village de Nyer
- produire de l'énergie renouvelable, ainsi participer au mouvement nécessaire de transition énergétique
- (re)dynamiser notre territoire, y compris grâce au processus de financement participatif, à la fois par sa dimension mobilisatrice et son caractère financièrement redistributif.

Mener à terme et réussir ce chantier AVEC et GRÂCE À VOUS, avec modestie et néanmoins détermination, c'est une manière de donner envie à d'autres, du moins nous l'espérons, de faire cohabiter agriculture bio et énergies renouvelables dans une dynamique coopérative. Une manière de montrer que les petits paysans ont également "le droit" de travailler dans de bonnes conditions ...
En un mot, montrer que, ensemble, nous citoyens, nous pouvons agir malgré un contexte défavorable et parfois hostile.

D'autres projets très concrets sont déjà dans les têtes.
Sans préjuger de l'avenir, on peut citer :
- fabrication de parquet et/ou de bardeaux en châtaignier luné, ressource présente sur la ferme
- participer à l'installation d'un deuxième éleveur sur le village, troupeau de brebis ou chèvres
- activités agri-touristiques, ...
donc en perspective, d'autres soutiens à des (ré)installations et/ou des créations d'emplois ... en gardant à l'esprit que "chaque chose en son temps" et qu'il est important de ne pas confondre vitesse et précipitation.

Nos coopératives se sont également fixées un objectif de participation au mouvement d'éducation populaire, mouvement auquel il nous parait important de participer en ces temps troublés d'un point de vue philosophique. Lorsque nous pourrons relever la tête du guidon, nous verrons comment mettre en musique cette dimension.

Enfin, il est important de redire que l'activité d'élevage à proprement parlé est et sera assumé par le paysan-éleveur, locataire de la ferme et des bâtiments en construction. Nos coopératives n'auront donc aucune activité agricole à proprement parlé.
Pour celles et ceux qui connaissent Terre de Liens, on pourrait dire que la démarche est similaire, à savoir l'organisation d'une prise en charge collective du foncier de fermes bio, foncier financièrement bien trop lourd pour nos "petits" paysans qui ne veulent pas entrer dans la spirale de l'industrialisation. Notre particularité est la production d'électricité photovoltaïque, ce qui assure à nos coopératives un revenu supplémentaire important ... et ce qui change tout !